Nombre de Terriens le 04//09/19 : 7 727 000 000 Lecteurs & acteurs
DEMOGRAPHIE MIGRATIONS
Collapsologie

  • Ressources vitales
  • Manque d'énergie
  • Déchets durables !
  • Aléas climatiques et catastrophes naturelles
  • Ecosystèmes et biodiversité
  • Le Développement Durable. Pourquoi ?
  • Le changement climatique
  • Informations extraterrestres
  • Les trames vertes et bleues
  • Biodiversité en danger
  • Ecotourisme
  • Les pays les plus riches en hydrocarbures
  •  Le Développement Durable. Pourquoi ?
    En partenariat avec le CDDP de la Charente Maritime, l'association PLANETERRA a inauguré en 2006 l'expositon LE DEVELOPPEMENT DURABLE POURQUOI ?

    A cette occaion, le CDDP 17 et Jérôme Goyallon, responsable pédagogique de l'association PLANETERRA ont proposé aux élèves du primaire et du secondaire une sensibilisation au développement durable adaptée aux différentes classes. Parallèlement, PLANETERRA a animé des "bistrots scientifiques" avec les professeurs des écoles, des collèges et lycées.

    Jérôme Goyallon est géologue et spécialiste de la vulgarisation scientifique depuis 20 ans. Il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages jeunesse dédiée à la Terre mais aussi des 468 commentaires audio du cédérom LA TERRE VUE DU CIEL et co-auteur des légendes de l'exposition LE DEVELOPPEMENT DURABLE POURQUOI ?

    C?est le titre de l?exposition imaginée et réalisée par le photographe Yann Arthus-Bertrand, auteur notamment du livre et du cédérom "La Terre vue du ciel".

    www.ledeveloppementdurable.fr

    Composé de 22 posters, ce kit d?exposition a été distribué en 2006, via les CDDP - les Centres départementaux de documentation pédagogique - aux 55 000 établissements scolaires de France (écoles élémentaires, collèges et lycées) à l?attention de leurs 10 millions d?élèves.

    Si près de 60 % des Français ont entendu parler de Développement Durable, seuls 16 % d?entre eux savent réellement ce qu?il signifie. C?est pourquoi l?éducation à l?environnement pour un développement durable (l?EEDD pour les initiés) constitue aujourd?hui une priorité de l?enseignement dans l?ensemble des écoles, collèges et lycées.

    Mais au fait? Le Développement Durable, c?est quoi ?

    Dans le principe, il s?agit d?un concept qui s?est imposé en 1992 lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro à partir d?un constat d?échec : Notre mode de croissance épuise les ressources naturelles pour quelques privilégiés en laissant la grande majorité des peuples dans la misère.

    Le concept du Développement Durable est donc un véritable enjeu de société à l?échelle de la planète qui prend en compte trois facteurs majeurs : l?économie, l?environnement et le social.

    Son ambition est de permettre à l?humanité tout entière de consommer de manière équitable les ressources naturelles et les produits qui en résultent? et cela, indéfiniment.

    Autrement dit, le Développement Durable serait le moyen idéal de satisfaire les besoins de tous les humains d?aujourd?hui et ceux des générations futures? tout en respectant l?environnement, évidemment.

    Ce challenge, a priori utopique, réclame des changements de mentalité et de comportement extraordinaires pour devenir une réalité. En effet, si tous les hommes vivaient et consommaient autant que les Français d?aujourd?hui, il faudrait trois planètes pour satisfaire l?ensemble de l?humanité.

    Voyons les données?

    6 500 000 000 (six milliards cinq cents millions)

    C?est le nombre officiel des Terriens vivant actuellement sur notre planète. Cette statistique est toute récente, elle date de décembre dernier. 6 500 000 000 d?êtres humains, c?est 4 milliards de plus qu?en 1950. Jamais l'augmentation de la population mondiale n'a été si rapide.

    Chaque jour, on compte 365 000 nouveau-nés (57 % en Asie, 26 % en Afrique, 9 % en Amérique latine, 5 % en Europe, 3 % en Amérique du Nord et moins d'un pour cent en Océanie). Et chaque 24 heures, le nombre d?humains augmente de 210 000 individus (365 000 naissances moins 155 000 décès).

    Pourtant, depuis la fin du 20ème siècle, à mesure que les femmes acquièrent de l?instruction et des droits sociaux, la fécondité baisse et la croissance démographique fléchit. Si cette tendance persiste, la population mondiale ne comptera, si l?on peut dire, que 9 milliards d?êtres humains en 2050. C?est un signe encourageant pour l?avenir de la planète et les générations futures.

    Aujourd?hui, 87 % des jeunes - ils sont deux milliards deux cents millions - vivent dans des pays en développement où ils sont menacés par les fléaux que sont la pauvreté, le SIDA et les conflits armés. D?ailleurs, près de 650 millions d?entre eux n?habitent pas un logement convenable, 400 millions n?ont pas accès à l?eau potable et 120 millions - des filles en majorité - n'ont jamais été scolarisés.

    Heureusement, sur le terrain, les instances humanitaires internationales et les ONG réalisent des prouesses pour enrayer ses fléaux. Les campagnes massives de vaccination, par exemple, ont permis de sauver d?innombrables vies. Cet objectif n?est pas encore totalement atteint puisque 27 millions d?enfants ne sont toujours pas vaccinés.

    Gérer l?environnement et les ressources

    Chaque année, dans le monde, plus de 60 millions d?êtres humains (l?équivalent de la population française) quittent la campagne pour la ville. Ces personnes rejoignent les agglomérations urbaines sans cesse grandissantes où vivent la moitié de l?humanité soit plus de 3 milliards d?individus. Parmi ces cités surpeuplées on compte vingt mégapoles de plus de 10 millions d'habitants.

    Assurer l?intégration des nouveaux venus constitue un défi colossal pour ceux qui ont en charge la gestion de l?éducation, des logements, de la santé, de la distribution d?eau, de l?assainissement, des transports et de l?énergie (consommée à 70 % par la population urbaine).

    On comprend la nécessité urgente de faire appel à toutes les ressources énergétiques et en priorité aux énergies renouvelables, sachant que les ressources fossiles (pétrole, gaz et charbon) auront été épuisées en moins de deux siècles alors qu?il a fallu des millions d?années pour qu?elles se forment dans notre sous-sol.

    A ce sujet, l?Ademe (l'Agence pour le développement et la maîtrise de l'énergie) vient de publier des chiffres très encourageants : en un an, l'éolien a effectué en France un bond de plus de 90%, les chaudières à bois individuelles ont progressé de 127% et les chaufferies solaires individuelles de plus de 70%.

    Une société de consommation

    Jusqu?à présent, dans les pays en développement, 80% des déchets étaient rejetés sans traitement. Dans les pays riches ce n?était pas mieux car les ordures étaient généralement enfouies ou incinérées et la pollution transitait directement par les nappes phréatiques, le sous-sol et l?air. En outre, les pays industriels génèrent 80 % des déchets les plus dangereux de la planète, soit 500 millions de tonnes par an.

    Un des enjeux du développement durable réside donc dans l?élimination des déchets non biodégradables ou non recyclables. Le meilleur moyen consiste à les réduire à la source en supprimant par exemple les emballages inutiles et non réutilisables. Ce n?est pas le cas du papier, lui, se recycle 8 à 12 fois !

     Tiré à part 

    Le "Journal Communautaire Interactif ©" est une création @picom  - e-mail : journal@j-c-i.com
    Informations légales
    Propositions
    d'articles ou d'anecdotes
       Géosciences
       Environnement
     
    Propositions de photos,
    schémas ou dessins
       Réception iconogaphie
     
    Boîte à lettres
    vos questions & nos réponses
       Courrier des lecteurs
     
    Nos coordonnées