Nombre de Terriens le 04//09/19 : 7 727 000 000 Lecteurs & acteurs
HISTOIRE DE LA TERRE
En direct avec le passé
La longue saga de notre planète mérite sans doutes des ajouts et des précisions. N'hésitez pas à nous apporter votre contribution pour améliorer le contenu de ce site.

  1 - L'environnement célesteIl y a mille façons de contempler la planète Terre et ses composants : On peut admirer les différents ...      ... astronomiques et géologiques de la Terre et ceux de l'immense et grandiose univers qui l'entoure.
  • L'Univers et le big-bang
  • Des étoiles sont nées
  • La Voie Lactée : plus de 100 milliards de soleils
  • La gravitation : une attirance irrésistible
  • Des milliards de systèmes extrasolaires?
  • La lumière fossile des étoiles
  •  La gravitation : une attirance irrésistible
    Le mathématicien, astronome, physicien et penseur anglais sir Isaac Newton (1642‑1727) révéla en 1687 que la force de gravitation est à l'origine de tous les mouvements du Système Solaire et qu?elle est une propriété universelle de la matière.

    Théorie de l'attraction universelle : "Deux points matériels s'attirent l'un l'autre avec une force pro­por­tionnelle à leurs masses respectives et inversement propor­tionnelle au carré de leur distance."

    Selon une légende, la chute d'une pomme depuis son arbre aurait permis à Isaac Newton de formuler sa théorie sur la gravitation univer­selle. Voici cette légende : Un soir, Newton adossée au tronc d?un pommier vit une pomme tomber. "Pourquoi cette pomme tombe-t-elle alors que la Lune ne tombe pas ? " se dit-il. Il aurait alors admis que la Lune était soumise à la même attraction terrestre, mais que sa propre vitesse l?empêchait de chuter.

    L'universalité de cette loi a notamment été vérifiée grâce à l'étude du mouvement rigoureux des planètes. Elle permet ainsi de réaliser l'unifi­cation de la physique céleste et de la physique terres­tre. La théorie de la relativité énoncé par Einstein améliore les lois de la mécanique newtonienne, car elle prend en compte le principe d'équiva­lence masse/énergie.

    Lorsque notre jeune Soleil, comparable à une formidable centrale ther­mo­nuclé­aire, s'est mis en route, sa réserve de combustible lui permettait de rayonner pendant dix milliards d'années. Aujourd'hui, il serait à peu près à la moitié de son temps de fonctionnement. Dans cinq milliards d'années, donc, notre Soleil agonisera irrémédia­blement, tout son hydrogène sera consumé. Tout au long du processus de fusion, les atomes d'hydrogène auront été transformés en atomes d'hé­lium...

    Les éléments les plus lourds, qui entrent dans la composition du Soleil, se concentre­ront dans son coeur, qui se con­tractera, tandis que son envelop­pe se dila­tera... Le Soleil devien­dra, ainsi, une géante rouge, qui absor­bera goulûment les planè­tes les plus proches, dont la Terre, avant de se dissoudre pour redevenir une nébuleuse !

    Seul subsis­tera le coeur (lourd) de l'astre qui refroidira lente­ment. Tant que ce coeur luira, le Soleil sera une étoile du type naine blan­che, et lors­que, quelques milliards d'années plus tard, il aura défini­tive­ment fini de briller, il deviendra une naine noire : un soleil mort ! La nouvelle nébuleuse deviendra ainsi le berceau idéal pour qu'ap­pa­raisse une nouvelle étoile, de troisième ou quatrième génération, qui deviendra, quelques milliards d'années plus tard, une autre nébu­leuse...

     Tiré à part 

    Le "Journal Communautaire Interactif ©" est une création @picom  - e-mail : journal@j-c-i.com
    Informations légales
    Propositions
    d'articles ou d'anecdotes
       Géosciences
       Environnement
     
    Propositions de photos,
    schémas ou dessins
       Réception iconogaphie
     
    Boîte à lettres
    vos questions & nos réponses
       Courrier des lecteurs
     
    Nos coordonnées