Nombre de Terriens le 19/08/19 : 7 725 000 000 Lecteurs & acteurs
COLLAPSOLOGIE
Fin du monde
Vous avez envie de nous faire part d'une expérience personnelle (mission ou vacances géologiques à l'étranger, point de vue sur l'environnement, etc.). Cette rubrique vous attend !

  • Phénomènes terrestres (3 articles)
  • Les ressources naturelles (2 articles)
  • L'amiante
  • Le radon
  • Les déchets radioactifs et leur gestion
  • Nettoyants écolos "maison"
  • Videos et Portails
  • Pour ou contre les éoliennes ?
  • OneGeology-Europe: La première carte géologique européenne en ligneg|
  • Capture et stockage CO2
  • Les Moteurs à Combustion interne à l?Hydrogène
  • Le pétrole en France
  • Sauver la planète et protéger les espèces menacées : une belle hypocrisie
  • Le corium de Fukushima
  • OBJETS ET HISTOIRE
  • Les climatoseptiques contre-attaquent
  • Dix lieux spectaculaires en Amérique du Sud
  • Les cinq trous les plus fascinants du monde
  • Les pires inondations de l’histoire du monde
  •  Le pétrole en France
    L?information est méconnue pourtant la France produit bel et bien du pétrole depuis plus d?un demi-siècle. Cette production n?est cependant pas à la hauteur des ressources présentes dans les sous-sols, qui si elles étaient exploitées, pourraient en partie réduire la dépendance énergétique française.

    Chaque jour environ 20 000 barils de brut sont extraits de ses sous-sols, principalement en Ile de France et en Aquitaine. Dans le seul Bassin Parisien plus de deux milles puits ont déjà été forés et plus de 285 millions de barils de pétrole ont été produits, assurant à l?Etat et aux collectivités locales des revenus substantiels.

    Le secteur des matières premières représente, avec près de 4 500 entreprises, un chiffre d?affaires de près de 100 milliards d?euros, soit quatre pour cent du produit intérieur brut, de l?extraction minière et de la première transformation jusqu?au recyclage, selon les chiffres du gouvernement. De nombreux emplois directs et indirects dépendent de cette industrie.

    Une facture énergétique salée

    Cette production est en diminution alors que la consommation énergétique française ne décroît que peu. La France (dont les hydrocarbures représentent environ 50% des besoins énergétiques) doit donc importer la quasi-totalité de sa consommation de brut.

    Une étude publiée début mars 2011 par le Commissariat général au développement durable révèle qu?en 2010, la facture énergétique de la France a atteint 46,1 milliards d?euros, soit 19% de plus que l?année précédente.

    Cette augmentation tient en partie à la hausse des prix du pétrole. Le prix moyen des importations a en effet grimpé de 37% pour le brut et de 33% pour les produits pétroliers (Le Figaro). Conséquences de quoi, en janvier 2011, les importations d?hydrocarbures ont plombé les échanges commerciaux de la France de 600 millions d?euros. (Le Figaro)

    Actuellement, la France ne produit qu?1% de ses besoins en pétrole brut. Pourtant, elle a de quoi produire plus. Des couches géologiques encore non exploitées, enfouies à plusieurs kilomètres de profondeur, contiennent des hydrocarbures. Il est estimé qu?entre 65 milliards et 100 milliards de barils seraient présents dans le sous-sol du Bassin Parisien (Source Etude Beicip Franlab, Décembre 2009).

    Difficile substitution du pétrole

    Aucune énergie ne permet encore de se substituer de manière massive et rapide aux hydrocarbures. La question des hydrocarbures non conventionnel est cruciale pour l?avenir énergétique de l?Europe et de la France, compte tenu du potentiel en jeu : leur exploitation permettrait de changer la carte mondiale des pays producteurs d?hydrocarbures.

    Distinction entre pétrole conventionnel et non conventionnel

    La France produit actuellement 1% de ses besoins en pétrole brut et importe le reste. Pourtant, le pays pourrait produire plus puisque le seul sous-sol du Bassin Parisien abriterait entre 65 milliards et 100 milliards de barils de pétrole (Source Etude Beicip Franlab, Décembre 2009). Ce pétrole n?a pas encore été exploité en raison de la faible perméabilité de la roche dans laquelle il est emprisonné. C?est cette perméabilité plus ou moins grande, c?est-à-dire l?aptitude de la roche à se laisser traverser par le pétrole, qui permet de distinguer le pétrole conventionnel de celui qualifié de non conventionnel.

    Pétrole non conventionnel

    L?expression « non conventionnel » est utilisée pour qualifier les hydrocarbures dont l?exploitation est difficile. Les notions de pétrole conventionnel/non conventionnel évoluent donc avec le temps et au fur et à mesures des avancées technologiques. Actuellement, le pétrole de roche mère est qualifié de non conventionnel parce qu?il est emprisonné dans une roche peu perméable ne libérant pas naturellement les hydrocarbures. La stimulation hydraulique permet la création d?une voie de passage pour le pétrole.

    Pétrole conventionnel

    Le pétrole conventionnel est piégé dans des roches appelées "réservoir". Malgré cette appellation, il ne s?agit pas de grandes poches continues, mais de minuscules pores entre les grains qui forment la matrice de cette roche. Grâce à la perméabilité de la roche, le pétrole peut être extrait au simple moyen de pompes. La technique de stimulation hydraulique est cependant parfois employée pour permettre d?augmenter la production. Parfois même, il peut naturellement affluer à la surface lors de l?extraction. Pour optimiser l?extraction du pétrole conventionnel, l?injection dans le puits d?eau et d?additifs est cependant souvent également nécessaire. Le liquide vient alors remplacer le volume de pétrole déjà extrait du réservoir et ainsi y maintenir la pression.

    Lire le dossier complet en cliquant ici

    Lien vers le dossier "Gaz de schistes : le tresor empoisonné du sous-sol francais" (www.owni.fr)

    Et plus encore avec www.owni.fr

     Tiré à part 

    Le "Journal Communautaire Interactif ©" est une création @picom  - e-mail : journal@j-c-i.com
    Informations légales
    Propositions
    d'articles ou d'anecdotes
       Géosciences
       Environnement
     
    Propositions de photos,
    schémas ou dessins
       Réception iconogaphie
     
    Boîte à lettres
    vos questions & nos réponses
       Courrier des lecteurs
     
    Nos coordonnées