Nombre de Terriens le 19/08/19 : 7 725 000 000 Lecteurs & acteurs
COLLAPSOLOGIE
Fin du monde
Vous avez envie de nous faire part d'une expérience personnelle (mission ou vacances géologiques à l'étranger, point de vue sur l'environnement, etc.). Cette rubrique vous attend !

  • Phénomènes terrestres (3 articles)
  • Les ressources naturelles (2 articles)
  • L'amiante
  • Le radon
  • Les déchets radioactifs et leur gestion
  • Nettoyants écolos "maison"
  • Videos et Portails
  • Pour ou contre les éoliennes ?
  • OneGeology-Europe: La première carte géologique européenne en ligneg|
  • Capture et stockage CO2
  • Les Moteurs à Combustion interne à l?Hydrogène
  • Le pétrole en France
  • Sauver la planète et protéger les espèces menacées : une belle hypocrisie
  • Le corium de Fukushima
  • OBJETS ET HISTOIRE
  • Les climatoseptiques contre-attaquent
  • Dix lieux spectaculaires en Amérique du Sud
  • Les cinq trous les plus fascinants du monde
  • Les pires inondations de l’histoire du monde
  •  L'amiante
    L'amiante côté plus :
    une roche aux propriétés séduisantes


    Carte d'identité

    AMIANTE n. m. (du grec amiantos, incorruptible). Silicate naturel hydraté de calcium et de magnésium à contexture fibreuse.

    La variété d'amiante la plus utilisée est le chrysotile (du grec khrusos, or et tilos, fibre). De couleur gris-bleu, gris-jaune, jaune où verdâtre à l'état naturel, il blanchit après traitement d'où son appellation : amiante blanc.

    Une fibre minérale

    D'aspect cotonneux, les fibres de l'amiante sont réfractaires et ne fondent qu'au chalumeau, d'où son nom "incorruptible". Légères et résistantes, on peut découper ces fibres avec des ciseaux, les tresser et les tisser comme du fil organique ou synthétique.

    La ruée vers l'amiante

    L'exploitation de l'amiante commence à la fin du 19ème siècle au Québec et en Russie. Cependant, c'est en France et en Angleterre que les industries textiles produisant des tissus incombustibles lui donnent son essor.

    Séduisant amiante

    Excellent isolant thermique et phonique l'amiante s'impose dans l'industrie du bâtiment dès les années 50, car il coûte 50 % moins cher que les produits comparables à base de laine de verre ou de roche.
    On retrouve alors l'amiante partout, notamment sous forme de "Fibrociment" (plaques, tuiles, canalisations...). Il entre dans la fabrication des revêtements de sols (dalles plastiques), des murs, des plafonds, des toits. Mélangé à un liant, l'amiante sert d'enduit isolant, contre le feu et la chaleur spécialement.

    Pour l'usage domestique l'amiante est utilisé pour le calorifugeage, celui des tables à repasser, des fours de cuisinières, des grille-pain par exemple. Sur votre automobile, l'amiante entre dans la fabrication des garnitures d'embrayage et de freins...
    Se faisant, l'amiante faisait oublier ses défauts et pourtant...!


    L'amiante côté moins : une roche aux propriétés nuisibles

    L'amiante : un faux ami

    Impalpables et volatiles, les fibres de l'amiante s'insinuent partout. C'est en respirant l'air chargé de ces microparticules minérales que le danger guette l'homme. A son contact, notre organisme peut développer des tumeurs, qui se manifestent souvent à retardement (20 ou 30 ans plus tard !).

    Amiante malfaisant

    Certaines maladies dues à l'amiante sont connues depuis longtemps et répertoriées par la médecine du travail :
    * l'asbestose est une inflammation pulmonaire provoquant une insuffisance respiratoire ;
    * la fibrose désigne la calcification de la plèvre (membrane entourant les poumons) ;
    * le mésothéliome ou cancer de la plèvre ou du péritoine (membrane enveloppant l'abdomen) est entraîné par la circulation des fibres dans l'organisme.


    Les victimes

    Les personnes fréquemment exposées aux fibres de l'amiante sont les plus touchées. Le parcours de l'amiante, depuis son lieu d'extraction, révèle les sujets à risques :
    * le personnel qui assure l'exploitation des gisements ;
    * le personnel des usines de traitement fabriquant des produits à base d'amiante) ;
    * le personnel manipulant et posant les produits manufacturés à base d'amiante ;
    * les professionnels du bâtiment, surtout depuis les années 60 avec la généralisation du flocage de l'amiante ;
    * les plombiers, les électriciens, les soudeurs, les ouvriers de chantiers navals...
    * les occupants des bâtiments où le flocage commence à se dégrader (écoles, hôpitaux, bureaux, ateliers, gymnases, piscines, etc.) ;
    * les personnes chargées de réhabiliter les lieux dangereux...
    En France, on évalue à 3 000 le nombre annuel des décès dus à l'amiante.

    L'amiante hors la loi

    L'utilisation de l'amiante est désormais officiellement proscrite depuis le 1er janvier 1997. Une vaste opération de décontamination des sites pollués est en cours sur le plan national. Cette campagne se poursuivra pendant plusieurs années en tenant compte des priorités établies par des experts.


    Le désamiantage

    On estime que pour se débarasser de l'amiante, il reste à en traiter 80 kilogrammes par Français !

    Le désamiantage d'une zone est une procédure complexe et coûteuse qui se fait en plusieurs étapes. De nombreuses mesures de sécurité sont nécessaires pour éviter que l'amiante ne se propage.

    Il faut en effet déménager et dépoussiérer tous les matériels présents dans les locaux et confiner la zone avant d'accéder à l'amiante, enlevée à la main après avoir été humidifiée pour éviter les émissions de poussières. Les opérateurs doivent être particulièrement protégés et respirent de l'air artificiel traité et contrôlé régulièrement.

    Texte et photo 1 : Jérôme Goyallon - Planeterra
    Photo 2 Bruno Landry : mine d'amiante à ciel ouvert au Québec

     Tiré à part 

    Le "Journal Communautaire Interactif ©" est une création @picom  - e-mail : journal@j-c-i.com
    Informations légales
    Propositions
    d'articles ou d'anecdotes
       Géosciences
       Environnement
     
    Propositions de photos,
    schémas ou dessins
       Réception iconogaphie
     
    Boîte à lettres
    vos questions & nos réponses
       Courrier des lecteurs
     
    Nos coordonnées