Nombre de Terriens le 10/06/19 : 7 710 000 000 Lecteurs & acteurs
GEOREPORTAGES
Aux quatre coins du globe
Vous avez envie de nous faire part d'une expérience personnelle (mission ou vacances géologiques à l'étranger, point de vue sur l'environnement, etc.). Cette rubrique vous attend !

  Les volcans du mondeCliquez ici pour voir ...      ... et en y mettant votre lien. En attendant cliquez sur les 3 fiches documentaires ci-dessous...
  • Le Vésuve : l?un des plus célèbres et dangereux volcans du monde (2 articles)
  • Le Karymsky - Péninsule du Kamtchatka - Russie
  • L'Ol Doinyo Lengai : sa lave est presque aussi fluide que l'eau
  •   Le Karymsky - Péninsule du Kamtchatka - Russie
    Nom : Karymsky
    Type de volcan : Stratovolcan
    Morphologie : cône régulier symétrique
    Hauteur en 2003 : 1486 mètres
    Coordonnées géographiques : 54.05 N, 159.43 E
    Éruptions majeures : 1771, 1830, 1852, 1845, 1908, 1911, 1912, 1915, 1921, 1923, 1925, 1929, 1932, 1933, 1934-35, 1938, 1940, 1943, 1945, 1946, 1947, 1952, 1953, 1955, 1956-57, 1960-64, 1965-67, 1967, 1970-82, 1996-2000, 2002.

    Sur les 160 volcans de la péninsule du Kamtchatka, en Sibérie orientale, une trentaine sont actuellement en activité. Ils font tous partie de la ceinture de feu qui délimite la zone de subduction dans laquelle s?enfonce la plaque océanique du Pacifique sous le continent eurasiatique. Parmi ces volcans, le Karymsky est actuellement le plus actif. Il est situé à 30 km de l?océan Pacifique et à environ 130 km au nord de Petropavlovsk-Kamtchatski, la capitale portuaire du Kamtchatka distante de 6 780 km de Moscou.

    Vieux d?environ 5 600 ans, le Karymsky est situé à l?intérieur de la caldeira d'Akademia Nauk ("caldeira de l?Académie des Sciences" en Russe) : un cratère d?effondrement de 5 km de diamètre. L?activité volcanique qui est à l?origine de cette caldeira est beaucoup plus ancienne, elle a commencé voici environ 50 000 ans. Mais, l'épicentre des séismes qui précédent les éruptions actuelles du Karymsky se situe toujours sous ce grand cratère d?effondrement.

    Haut de 1 486 mètres, le Karymsky est un stratovolcan en forme de cône régulier ; ceci indique qu?il est constitué d?un empilement, en alternance, de couches (strates) de lave et de couches de cendres et de blocs. Les géologues ont constaté que par le passé les éruptions successives du Karymsky ont été tantôt de type vulcanien, tantôt de type vulcano-strombolien avec une activité explosive généralement modérée et des émissions de laves occasionnelles. Une partie du cône est d?ailleurs tapissée par des écoulements de lave vieux de moins de 200 ans.

    La période éruptive actuelle du Karymsky a commencé il y a environ 500 ans après 2 300 ans d?inactivité. Cette phase active est toutefois entrecoupée de répit momentané, comme les 8 années d?accalmie qui ont précédé la formidable explosion du 2 janvier 1996. Cette éruption de type vulcanien a propulsé depuis le sommet du cratère un panache de vapeur et de cendres à 7 000 m d'altitude et long de 200 km.
    Les géologues de l?Institut de Volcanologie de l?Académie des Sciences Russe, ont alors observé simultanément une éruption subaquatique qui s?est produite dans la partie du nord de la caldeira occupée par le lac Karymsky. Accompagné de vagues hautes de 15 m, l?éruption a surchauffé et acidifié l?eau du lac en entraînant tous ses poissons dans la mort. Profond de 80 m, ce lac fait actuellement 12,5 km de long sur 4 km de large. Durant l?année 1996, le volcan s?est manifesté 200 à 300 fois par jour en expulsant un panache de cendre à un millier de mètres d?altitude en moyenne, parfois jusqu?à 3 000m. Depuis, le Karymsky s?est sensiblement assagi pour une période indéterminée.

    Cinq réserves naturelles ont été inscrites en 1996 au patrimoine mondial de l'Unesco sous le nom de « Volcans du Kamtchatka ». Mais la région est économiquement très pauvre bien qu?elle regorge de ressources minérales, notamment du pétrole et du gaz. Par conséquent, les autorités régionales envisagent de modifier les limites des parcs naturels pour permettre l?exploitation des richesses minières et énergétiques. Les écologistes s?opposent à cette éventualité et préconisent de développer la géothermie en utilisant la chaleur naturelle omniprésente dans le sous-sol volcanique.

    La faune du Kamchatka est abondante en nombre d?individus, mais on ne recense que 37 espèces de mammifères sauvages (ours brun, loups, renards, élans, rennes, mouflons, zibelines?). La région possède notamment la plus forte densité d'ours bruns au monde (6 à 9 000) On compte également 273 espèces d?oiseaux. Aussi, la chasse tient un rôle important dans l'économie locale, mais la pêche est de loin la principale activité du Kamtchatka.

    Anecdote : Louis XVI, passionné de géographie et jaloux de la gloire de l?Anglais James Cook, envoie Jean François Galaup de La Pérouse en expédition dans le Pacifique. Dans leurs recherches d'une route vers le nord du Pacifique menant à l'occident, ils comptent au nombre des premiers Européens à avoir navigué en mer de Behring et à avoir aborder la péninsule du Kamtchatka (Cook en 1774 et La Pérouse en 1787).

    Photo 1 (NASA) : Péninsule du Kamtchatka
    Photo 2 : Timbre poste russe
    Photo 3 (Yann Arthus-Bertrand) : Le Karymsky (ce cliché fait partie du cédérom La Terre vue du ciel aux Editions Montparnasse)

     Tiré à part 

    Le "Journal Communautaire Interactif ©" est une création @picom  - e-mail : journal@j-c-i.com
    Informations légales
    Propositions
    d'articles ou d'anecdotes
       Géosciences
       Environnement
     
    Propositions de photos,
    schémas ou dessins
       Réception iconogaphie
     
    Boîte à lettres
    vos questions & nos réponses
       Courrier des lecteurs
     
    Nos coordonnées