Nombre de Terriens le 09//11/19 : 7 745 100 000 Lecteurs & acteurs
GEOACTUALITES
La Terre au jour le jour
Les échos de la planète. Les articles sont classés chronologiquement. Si vous avez des informations à nous suggérer, n'hésitez pas à nous les envoyer.

  • Novembre 2018
  • Décembre 2018
  • Janvier 2019
  • Février 2019
  • Mars 2019
  • Avril 2019
  • Mai 2019
  • Juin 2019
  • Juillet 2019
  • Août 2019
  • Septembre 2019
  • Octobre 2019
  • Novembre 2019
  •  Juillet 2019
    19/07/19 - Grèce: un séisme de magnitude 5,1 secoue Athènes

    Un séisme de magnitude 5,1 selon l'observatoire national a secoué Athènes et la région de l'Attique en Grèce ce vendredi et entraîné des perturbations sur les lignes téléphoniques.

    Source: www.lefigaro.fr avec l'AFP


    14/07/19 - Indonésie: un séisme de magnitude 7,3 frappe les îles Moluques

    Un fort séisme de magnitude 7,3 s'est produit dans l'est de l'Indonésie dimanche, dans l'archipel des Moluques, selon l'institut de géophysique américain USGS, déclenchant la panique chez des habitants, mais les autorités n'ont pas fait état de victimes dans l'immédiat.

    Le tremblement de terre s'est produit peu après 18H00 locales (09H00 GMT) dans le nord de l'archipel des Moluques, à une profondeur de 10 km, a indiqué l'institut qui n'a pas émis d'alerte au tsunami.

    L'épicentre a été détecté à quelque 165 kilomètres au sud de Ternate, la ville principale de la province du nord des Moluques.

    "Le tremblement de terre était assez fort et a précipité les habitants hors de leur domicile, beaucoup ont paniqué et attendent dans la rue", a indiqué Mansur, un représentant local de l'agence de gestion des catastrophes, interrogé par l'AFP.

    Les autorités évaluent la situation mais il n'y avait pas d'information sur d'éventuelles victimes ou dégâts dans l'immédiat, a ajouté le responsable qui comme de nombreux Indonésiens n'a qu'un nom.

    Dans la ville de Labuha, l'une des plus proches de l'épicentre, des habitants effrayés sont partis en moto en grand nombre pour se réfugier en hauteur, selon un journaliste local de l'AFP.

    "L'électricité a été coupée pendant le tremblement de terre mais elle a été rétablie à présent", a indiqué Ihsan Subur, un responsable local de l'agence de gestion des catastrophes sur la chaîne Metro TV. Au moins sept répliques ont été ressenties, a-t-il ajouté.

    La région des Moluques a été secouée par plusieurs violents séismes ces dernières semaines, dont l'un de magnitude 6,9 la semaine dernière et un autre de 7,3 fin juin, mais sans dégâts importants.

    L'Indonésie, archipel de 17.000 îles et îlots qui s'est formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indo-pacifique, australienne, eurasienne), se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, zone de forte activité sismique.

    L'an dernier, un séisme de 7,5 suivi d'un tsunami à Palu sur l'île des Célèbes a fait plus de 2.200 morts et des milliers de disparus.

    Le 26 décembre 2004, un très violent séisme de magnitude 9,1 a secoué la province d'Aceh, à l'extrême ouest de l'archipel indonésien, et a provoqué un vaste tsunami dans tout le Pacifique, faisant quelque 170.000 morts.

    Source: actu.orange.fr avec l'AFP


    06/07/19 - Des dégâts après un nouveau séisme en Californie

    Un séisme de magnitude 7,1 s'est produit dans la nuit de vendredi à samedi dans le sud de la Californie au lendemain d'une précédente forte secousse.

    L'état d'urgence a été décrété samedi dans deux comtés du sud de la Californie à l'épicentre des deux séismes qui ont frappé la région jeudi et vendredi, dont le second est, avec 7,1 de magnitude, le plus important depuis 20 ans. Avec ses 7,1 de magnitude, le séisme de vendredi est 11 fois plus puissant que celui de jeudi, qui était de 6,4. Et les habitants de la région ont subi depuis jeudi matin une vingtaine de séismes de magnitude 4 et au moins 1200 répliques d'intensités variées. Et il y a environ 10% de probabilité d'un nouveau séisme atteignant une magnitude 7 ou plus dans la semaine à venir, a estimé la sismologue Lucy Jones, de l'Institut californien de Technologie (Caltech).

    Le séisme a frappé s'est produit vers 20h20 (heure locale) près de Ridgecrest, une localité située dans le désert californien.

    Le séisme a frappé s'est produit vers 20h20 (heure locale) près de Ridgecrest, une localité située dans le désert californien, près du parc national de la Vallée de la Mort, à 200 km au nord de Los Angeles. Si les secousses ont été ressenties jusqu'à Los Angeles et Las Vegas, leur épicentre était heureusement situé dans une zone peu peuplée et elles n'avaient fait, aux dernières nouvelles, que quelques blessés légers. Elles ont en revanche fait des dégâts dans les petites villes situées autour de l'épicentre, à environ 240 km au nord-est de Los Angeles.

    «Il y a des incendies, il y a des fuites de gaz, il y a des blessés et des gens qui sont privés de courant. Nous faisons le maximum», a déclaré Peggy Breeden, maire de Ridgecrest. Lors d'une conférence de presse, le chef de la police locale, Jed McLaughlin, a fait état de quelques blessés légers. Des bâtiments ont été endommagés par les secousses, rapporte le département des Pompiers du comté de San Bernardino, qui fait état d'un blessé léger. Mick Gleason, un responsable du comté de Kern où se situe Ridgecrest, a fait état de deux bâtiments en feu. Metrolink, qui gère les lignes de trains de banlieue de Los Angeles, a annoncé que le service était interrompu pour l'instant dans la ville qui compte quatre millions d'habitants.

    Selon l'USGS, le séisme de jeudi était vraisemblablement un précurseur de celui qui s'est produit vendredi à 20h19 heure locale. D'après le https://www.latimes.com/local/lanow/la-me-major-earthquake-southern-california20190705-story.htmlLos Angeles Times, celui de vendredi était plus puissant que le séisme de Northridge (Californie) en 1994. D'une magnitude de 6,7, il avait fait officiellement 57 morts mais avait frappé une zone beaucoup plus densément peuplée. Avec une magnitude de 6,4, le séisme de jeudi était le plus important à frapper la Californie du Sud depuis 1999.

    Source: www.lefigaro.fr avec avec l'AFP et Reuters


    05/07/19 - La Californie ébranlée par un séisme de magnitude 6,4

    Les pompiers ont indiqué être engagés dans une vingtaine d'interventions dont des feux de bâtiments mais aucun blessé n'est à déplorer.

    L'Etat américain de Californie a été ébranlé jeudi par une secousse de magnitude 6,4, le séisme le plus puissant à frapper cette région depuis 1999, mais qui n'a fait de dégâts majeurs ni de victimes, selon les premiers bilans disponibles.

    Le président Donald Trump s'est voulu rassurant deux heures après le sinistre. «Ai été pleinement informé sur le séisme dans le sud de la Californie. Tout semble être largement sous contrôle», a-t-il réagi sur Twitter.

    Ressenti dans un vaste périmètre, ce tremblement de terre a ranimé le spectre du «Big One», un méga-séisme potentiellement dévastateur tant redouté dans l'Ouest américain. L'épicentre a été localisé à 4 km de profondeur dans la région de Searles Valley, dans la partie méridionale de la Californie, une zone relativement peu urbanisée située à environ 240 km au nord-est de Los Angeles, selon des données actualisées par l'Institut de géophysique des États-Unis (USGS). La profondeur du séisme a été évaluée à 10,7 kilomètres.

    L'épicentre se trouve près de la petite ville de Ridgecrest (moins de 30.000 habitants) et d'une base militaire de l'US Navy, la Naval Air Weapons Station China Lake, une vaste étendue désertique où sont notamment testées des bombes et des missiles. Une responsable de cette base a indiqué à l'AFP qu'il y avait des «dégâts considérables» sur la base. «Il y a des incendies, des fuites d'eau, des fuites de produits dangereux», a-t-elle déclaré, sans plus de précisions à ce stade.

    Les pompiers du comté de Kern ont indiqué sur Twitter être engagés dans une vingtaine d'interventions, allant «de l'aide médicale à des feux de bâtiments dans et autour de la ville de Ridgecrest», sans faire état de victimes à ce stade. Leurs collègues du comté de San Bernardino voisin recensaient quant à eux des dégâts à certaines routes et des bâtiments fissurés, «des canalisations d'eau rompues, des lignes électriques endommagées, des chutes de pierres sur certaines routes» mais là non plus «aucun blessé».

    «Le tremblement de terre le plus long que j'aie jamais ressenti»

    Des témoins interrogés par les télévisions américaines ont raconté comment les secousses avaient ouvert les tiroirs, fait tomber les téléviseurs et surtout suscité un sentiment de panique chez de nombreux habitants. La secousse principale, survenue à 10h35 (17h35 GMT) selon l'USGS, a été précédée et suivie de plusieurs autres répliques plus faibles en intensité. Elle a été nettement ressentie à Los Angeles, selon des journalistes de l'AFP sur place. «J'ai toujours vécu à Los Angeles. Cela a été le tremblement de terre le plus long que j'aie jamais ressenti», a tweeté la réalisatrice Ava DuVernay.

    Aucun dégât particulier n'a été signalé dans la mégalopole californienne, où les habitants ont continué leurs activités habituelles - jogging, tonte de pelouse, etc - en ce 4 juillet, fête nationale des Etats-Unis et donc jour férié. La secousse tellurique a également été ressentie à Las Vegas, dans l'Etat voisin du Nevada, selon des témoins.

    Aucun blessé a déplorer

    «C'est un (séisme) puissant», a tweeté la police de Los Angeles, en disant toutefois ne pas avoir reçu pour l'instant d'appels justifiant des secours d'urgence.

    Les premières informations disponibles à l'extérieur de la ville ne faisaient pas non plus état de dommages ni de victimes. La Californie est le plus peuplé des Etats d'Amérique mais l'épicentre du tremblement de terre a été localisé dans le désert de Mojave, une grande étendue peu peuplée. L'aéroport de Los Angeles a rapporté ne pas avoir subi de dégâts à ses pistes d'atterrissage.

    «On peut s'attendre à de nombreuses répliques», a expliqué lors d'un point de presse la sismologue Lucy Jones, confirmant que c'était la secousse la plus forte ressentie en Californie du Sud depuis 1999. La scientifique a précisé que ce séisme n'était pas survenu le long de la célèbre faille de San Andreas, celle où les spécialistes redoutent un tremblement de terre majeur surnommé «Big One» qui risquerait de provoquer le chaos à Los Angeles et le long de la côte. La zone du séisme de jeudi est «une région avec plein de petites failles mais pas une longue faille», comme celle de San Andreas, a-t-elle expliqué.

    Source: www.lefigaro.fr avec l'AFP


    04/07/19 - Italie : un touriste tué dans la puissante éruption du Stromboli

    Un Sicilien de 35 ans qui randonnait avec un proche a perdu la vie dans l'éruption du volcan sicilien. Son ami été retrouvé en état de choc et déshydraté.

    Une forte éruption sur l'île volcanique de Stromboli, dans l'archipel italien des Eoliennes au nord de la Sicile, a tué un randonneur, selon les médias italiens, mercredi 3 juillet.

    «Malheureusement, un homme est mort, il y a plusieurs blessés mais aucun sérieusement», a déclaré un secouriste, Calogero Foti, à la chaîne de télévision RAI. D'après l'agence de presse AGI, la victime est un Sicilien de 35 ans qui randonnait avec un ami brésilien qui a, lui, été retrouvé en état de choc et déshydraté. Ils marchaient sous la limite d'altitude de 400 mètres au-delà de laquelle un guide est requis. Un navire de la marine a été envoyé sur place et a évacué 70 habitants et touristes, selon les médias.

    Le Stromboli est un volcan actif, mais l'éruption de mercredi était particulièrement impressionnante : «C'était comme être en enfer, avec une pluie de feu qui tombait du ciel», a témoigné le prêtre de l'île, Giovanni Longo, cité par les agences de presse italiennes. Selon des médias italiens, un randonneur a été tué et une personne qui l'accompagnait blessée, mais les pompiers n'ont pas été en mesure de confirmer cette information dans l'immédiat.

    Une forte éruption était en cours mercredi sur l'île volcanique de Stromboli, dans l'archipel italien des Eoliennes au nord de la Sicile, tuant un randonneur selon les médias italiens.

    Toujours selon des médias, des touristes ont fui les côtes de l'île après l'éruption, alors que d'autres se barricadaient dans des maisons. Selon l'Institut national italien de géophysique (INVG), deux énormes explosions se sont produites mercredi sur le versant centre-sud du cratère du volcan autour de 12h46 en France.

    Les explosions ont été précédées de coulées de lave «depuis toutes les bouches actives», projetant un panache de fumée de deux km de haut, a précisé l'INVG. Un des avions des services de pompiers de la ville sicilienne de Messine, dont dépend Stromboli, n'a pas été en mesure de s'attaquer aux incendies provoqués par l'éruption en raison des quantités importantes de fumée, toujours selon les médias italiens.

    L'île volcanique de Stromboli, d'une superficie de 12,6 km² et qui compte environ 500 habitants, attire chaque année de nombreux touristes dès le début du printemps.

    Source: www.lefigaro.fr avec l'AFP

     Tiré à part 

    Le "Journal Communautaire Interactif ©" est une création @picom  - e-mail : journal@j-c-i.com
    Informations légales
    Propositions
    d'articles ou d'anecdotes
       Géosciences
       Environnement
     
    Propositions de photos,
    schémas ou dessins
       Réception iconogaphie
     
    Boîte à lettres
    vos questions & nos réponses
       Courrier des lecteurs
     
    Nos coordonnées