Nombre de Terriens le 07/05/19 : 7 702 550 000 Lecteurs & acteurs
PHOTO DU MOIS
Les images racontent
Les images racontent : chaque mois une photographie commentée permet de mieux comprendre les paysages et les objets qui composent la mosaïque Terre. Cette image peut être la vôtre. Nous l'attendons...

  • Février 2017 - Etna (Sicile)
  • Mars 2017 - Fjord Musandam (Oman)
  • Avril 2017 - Tristan da Cunha
  • Mai 2017 - Monument Valley (USA)
  • Juin 2017 - Grottes de Lindos (Rhodes)
  • Juillet 2017 - Calico (Calif.)
  • Août 2017 - Etna (Sicile)
  • Septembre 2017 - Zumaya (Espagne)
  • Octobre 2017 - Inselberg Susky (Guyane)
  • Novembre 2017 - Ayers Rock (Australie)
  • Décembre 2017 - L'Altiplano (Bolivie)
  • Janvier 2018 - Cheminée de fée (Alberta)
  • Février 2018 - Yakoutie (Russie)
  • Mars 2018 - San-Marino
  • Avril 2018 - White Sand - New Mexico USA
  • Mai 2018 - Geopark Famenne Ardenne (Belgique)
  • Juin 2018 - Falaises d'Etretat
  •  Août 2017 - Etna (Sicile)
    Touristes autour de l'un des cratères de l'Etna

    Photo Jérôme Goyallon (Planeterra)

    Actuellement, le Mongibello, c'est-à-dire la «montagne des montagnes» en Sicilien, est très fortement actif. Après seulement trois mois de « repos », ce complexe édifice formé de plusieurs volcans a de nouveau été secoué par des trémors (séismes volcaniques) au début de janvier 2013, quand les cratères de la Bocca Nuova (apparue en 1968) et le « nouveau cratère Sud-Est » (apparu en 2007) sont entrés dans une série d'éruptions. Toutefois, fin février, même le cratère de la Voragine, apparu en 1947, est entré en éruption.

    Les éruptions stromboliennes (avec des explosions, des fontaines et des coulées de lave) s'ajoutent aux expulsions de cendres (particules fines) et de téphras (fragments de roche solide). Ces éjectas chauds ont rencontré les neiges hivernales recouvrant cette montagne culminant à 3 300 mètres, ce qui a engendré des jets de vapeur, des coulées pyroclastiques, des avalanche turbulentes de gaz, d'eau et de cendres et même des lahars, des coulées boueuses très denses et dévastatrices mêlant neige fondue, cendres et téphras. Ni les torrents de lave ni les diverses coulées n?ont pour le moment dévalé la montagne sur des trajectoires menaçant des villages.

    Toutefois, l'intensité, la durée et la diversité de cette activité éruptive etnéenne sont remarquables. Courant février, par exemple, il y a eu jusqu'à quatre épisodes paroxystiques en 48 heures, ce qui ne s?était pas produit depuis 2000. Des fragments de laves solidifiés ont été projetés à plus 200 mètres au dehors du cratère (projections pyroclastiques), ce qui ne s'était pas produit depuis 1999. Le nouveau cratère Sud-Est est le plus actif, émettant souvent des fontaines de lave ; celles de l?après-midi du 20 avril, par exemple, se sont élevées jusqu'à 800 ou 1000 mètres, et constituaient la douzième sortie de laves sous pression en seulement deux mois.

     Tiré à part 

    Le "Journal Communautaire Interactif ©" est une création @picom  - e-mail : journal@j-c-i.com
    Informations légales
    Propositions
    d'articles ou d'anecdotes
       Géosciences
       Environnement
     
    Propositions de photos,
    schémas ou dessins
       Réception iconogaphie
     
    Boîte à lettres
    vos questions & nos réponses
       Courrier des lecteurs
     
    Nos coordonnées